Il s’articule en deux noyaux d’habitation: l’un d’eux est délimité par les rues M. Serafina, S. Aniello, l’Abate et Posterla (petite porte), et s’est développé autour des Grandes Maisons après le XIVème siècle; l’autre, sur le côté nord (derrière Piazza Umberto I), beaucoup plus ancien, se dresse autour de la petite église de S. Maria delle Grazie (XIème siècle), paroisse de Capri jusqu’en 1556.
Autour partent les rues Listrieri (chaussées rétrécies), Li Curti, Parroco Canale, Le Botteghe et Longano (du grec longones=grandes pierres), qui serpente le long des murs mégalithiques datant du VIIème siècle avant J.C.
Ces deux quartiers étaient constitués de petites maisons et d’autant de petites “cours” fermées, souvent contiguës et traversées par les étroites rues couvertes voûtées qui pouvaient être facilement barrées pour la défense contre les incursions sarrasines.