Elle fut érigée en 1685 là où se dressait le couvent bénédictin du même nom datant de 580 après JC.
D'après un projet de l'architecte Francesco Antonio Picchiatti, l'oeuvre fut réinterprétée et réalisée par le maître maçon amalfitain Marziale Aniello Desideri, auquel on doit l'harmonieuse réalisation des coupoles et des voûtes extradossées des chapelles latérales.
À l'intérieur, la Chapelle du Crucifix où les tombes des Arcucci sont conservées après avoir été transférées, après 1810, de la Chartreuse et la tombe de la Domestique de Dieu Mère Serafina sont intéressantes.
Le sol de l'autel majeur fut réalisé avec des marbres polychromes provenant de Villa Jovis.

Comment y arriver
Depuis Piazza Umberto I, en montant par l'escalier qui mène à Piazzetta Ignazio Cerio.