L'église se dresse sur les ruines de Villa Jovis et présente, dans ses formes, les éléments clairs de la maison capriote, caractérisés par la simplicité architectonique, avec l'autel majeur de la Vierge, très belle peinture sur toile et un confessionnal.
L'actuelle sacristie constituait la demeure de l'ermite qui la gardait. L'église existait probablement déjà à partir de 1570 car Fabio Giordano, parlait dans son manuscrit de l'actuel Mont Tiberio en tant que "collis S. Leopardi et beatissime Marie".
La petite église de San Leonardo semble s'être trouvée aux alentours du phare de la villa.
Sur la place, ancien belvédère de la villa impériale, fut érigée une stèle avec la statue en bronze de la Vierge, qui remplaça la précédente, endommagée par la foudre au cours d'une nuit d'orage.
Le jour de la naissance de la Vierge ont lieu les célébrations avec des messes et des manifestations.

Comment y arriver
Depuis Piazza Umberto I, en parcourant les Vie Longano, Sopramonte, Croce, Tiberio et A. Maiuri ou bien, depuis Piazza Umberto I, les vie Le Botteghe, Fuorlovado, Croce Tiberio et A. Maiuri (45 min.).