Traditions

San Costanzo

Le moment le plus important de la fête du Saint Patron de l’Île de Capri, San Costanzo, est celui de la procession, qui a lieu tous les ans le 14 mai.
Le choix du jour est lié à la mort du Saint, extrait du Sermo qui parle du "Transitu Sancti Costantii". À l’origine, des oraisons étaient prononcées en l’honneur de San Costanzo tous les 14 mai dans la basilique de Marina Grande, jusqu’à ce que cette dernière soit élevée à la fonction de siège épiscopal.
Dans le passé, la tradition voulait que la fête commence avec le "Tir", de San Costanzo, quand le tableau représentant le Saint était hissé sur la Place Umberto I, accompagné par le son incessant des cloches. La procession suggestive va de l’ex Cathédrale de San Stefano à l’église de Marina Grande, en traversant quelques-unes des rues principales du centre historique, et se termine à Via Acquaviva, qui mène sur la Via Provinciale Marina Grande puis à Via Don Giobbe Ruocco. Les plus grandes autorités de l’île prennent part à la célébration, du clergé, aux inscrits aux congrégations locales, aux autorités civiles et militaires, au groupe musical et enfin aux fidèles.
Les longs draps colorés en soie damassée qui enrichissent le cortège et la pluie de pétales de fleurs mélangés au genêt qui sont lancés depuis les balcons au passage du Saint font un grand effet scénographique. La statue, après avoir traversé le bourg de Marina Grande, est déposée dans l’église de Marina Grande et, la semaine suivante, avec la même procession, elle est ramenée dans l’ex Cathédrale de San Stefano.


Piedigrotta Tiberiana

Fête de Maria SS. del Soccorso

Le 7 septembre, selon un rite qui se transmet depuis des années, les vacanciers, les touristes et les insulaires peuvent jouir d’un évènement traditionnel à l’esprit populaire, de foi mélangée au folklore.
Les Tibériens, les habitants de la contrée de Tibère, dans la partie haute de la Commune de Capri, réunis en comité depuis plus de quatre-vingts ans, selon une coutume qui se transmet de père en fils maintiennent les valeurs authentiques de la civilisation paysanne vivantes et organisent la fête de Santa Maria del Soccorso, avec la Piedigrotta Tiberiana et la Sagra della Maruzza.
Une promenade gastronomique le long de la via Tiberio, avec des dégustations de plats typiques, les “maruzze” préparées d’après une recette que seules les femmes tibériennes connaissent, le lapin chasseur, la parmesane d’aubergines et l’excellent vin rouge des vignobles du lieu.
Les habitants de Tiberio se sentent les fiers dépositaires de la façon de vivre authentique à la capriote. Comment ne pas penser à la Villa Jovis, la plus fastueuse des Villas impériales, comment ne pas se souvenir du mythe de la “Bella Carmelina”, “maîtresse de maison” extraordinaire, qui attira d’entières générations de voyageurs romantiques vers la Villa.
Santa Maria del Soccorso vit également d’évènements religieux. Au sein de la petite église du même nom, située à l’intérieur des fouilles, sont célébrées les Messes Saintes dans le charme des premières heures du matin.
La journée se conclut par des spectacles musicaux organisés par le comité.


Sant'Antonio

Le 13 juin, fête de Saint Antoine de Padoue, patron d’Anacapri, représente pour les communautés l’un des jours les plus importants de l’année. À Anacapri, Sant'Antonio est représenté par deux statues, toutes deux très belles. L’une d’elles, représentant entièrement le saint, est celle à laquelle les fidèles s’adressent toute l’année car elle est exposée dans la chapelle de l’église paroissiale de Santa Sofia. L'autre, à mi-buste, qui est exposée au culte l’après-midi du 12 juin. Lors de la procession, la statue du Saint est portée sur le parvis de l’église, au milieu des coups de feu de bon augure et du son des cloches au coeur du village.
Après avoir traversé les rues du centre, de Via Giuseppe Orlandi à Viale De Tommaso, Via Caprile et Via Pagliaro, la statue est placée sur l’autel majeur, et y reste pendant environ deux semaines.
Le long du chemin, les différents quartiers préparent de petits autels et de véritables tapis de genêts, de bougainvillées et d’hortensias. Chaque maison prépare les "guantiere", des plateaux plein de fleurs qui sont lancées par poignées au passage de la procession.
L’offre du "pain de Saint Antoine", de petites miches bénies, qui sont données par les enfants en procession qui portent une saie caractéristique est très suggestive. Le programme religieux prévoit des célébrations religieuses, qui commencent quatre mois avant avec la coutume pieuse des "treize mardis de Sant'Antonio". Dans la soirée, des spectacles musicaux ont lieu sur la Piazza Diaz.


La Settembrata Anacaprese – Fête du raisin

Saveurs, sons, couleurs et passion. Ce sont seulement quelques-uns des éléments caractérisant la Settembrata Anacaprese, une tradition culturellement très vive qui passionne chaque année des milliers de touristes et d’insulaires. C’est une histoire longue et passionnante : les Settembrate naquirent en 1923 grâce à une petite troupe de napolitains qui souhaitèrent se saluer ainsi avant leur retour à la ville après une longue villégiature sur la partie haute de l’île. Plus de quatre-vingts ans après, la manifestation – qui concerne des hommes, des femmes, des jeunes et des enfants, montre le côté le plus pur et authentique de l’île, parmi les saveurs méditerranéennes, les produits typiques, le folklore, les chants et les angles du centre historique d’une rare beauté. La communauté d’Anacapri participe activement à l'évènement : l'ardeur au travail d'hommes et de femmes est unique - et constitue certainement la succession valable aux membres des premiers comités tels que Filippo Tommaso Martinetti, F.M. Napoletano et son épouse Emilia Subitosi Alfredo Casella, Gennao Napoli, directeur du Conservatoire parthénopéen, Libero Bovio et d’autres encore. Ça a toujours été la fête du raisin, parce que – liée à des périodes historiques – elle revit des faits, des coutumes et des évènements de l’époque, tout d’abord avec le défilé d’ouverture contenant environ trois cents figurants, puis avec la programmation à thème, organisée par la Commune d’Anacapri au cours de la Semaine, qui se manifeste dans les quatre fêtes principales dans les contrées Le Pietre, Le Stalle, La Piazza et Le Boffe.


Santa Maria a Cetrella

Dans la petite église accrochée sur les pentes du Mont Solaro – endroit idéal pour faire une pause le long du sentier "Passetiello" – chaque année, le 7 septembre, sont célébrées les cérémonies religieuses dédiées à la naissance de la Vierge.
Les manifestations sont particulièrement suggestives, et se terminent par les saintes messes, et prévoient le pèlerinage des fidèles depuis le centre d’Anacapri le long du chemin muletier qui mène à la vallée de Cetrella et à l’église de Santa Maria.